Alain Fornells, l'imaginaire au coin du meuble

Agrandir le texteRéduire le texteImprimer

Alain Fornells
L'imaginaire au coin du meuble
Alain Fornells - L'imaginaire au coin du meuble
Artiste ébéniste poète,  Alain Fornells accueille le visiteur, au cours d'une visite contée, à voyager entre l'utile et l'inutile, de la réalité au songe, au coeur de son monde de Meubles Modestes.

Des planches de bois et des couleurs. Les unes se parent des autres et toutes deux, sous couvert de l'appellation rassurante de “meuble”, d'une allure quasiment commune, prennent des libertés tout à fait inédites. Oui, à bien observer leurs volumes, on constate comme des anomalies. Un peu bancal ce bahut, non? Et voyons ce qu'il y a dedans... Voilà qu'il grince bien plus que de mesure ! On se met à manipuler et à tendre l'oreille. Du geste à la parole il n'y a qu'un pas. L'anecdote n'est plus très loin. Armoires, commodes et rayonnages ne révéleraient-ils pas des mots volés, des secrets entendus et des histoires captées dans leur environnement, à la manière d'un enfant caché aux yeux de tous, derrière le recoin d'un bahut, qui les aurait engrangés sans discernement ? Une voix se mêle soudain au mobilier éveillé, celle d'Alain Fornells, leur créateur. Que dis-je ? Leur conteur. Écoutez-le alors qu'il dégage une scène de maison de poupée, “La chambre de malade” :
“- Dans la chambre de malade, l’Eau de Cologne donne à l'atmosphère étouffante une fraîcheur désinfectante. - Sirop Dr Zeb guérit la Phtisie. Notice gratuite.
- Tuberculose : Quand vous aurez tout essayé et que rien n'aura réussi : FRANY.
- Si toutes mes paroles vous fatiguent : -Prenez CALMINE : Douleurs, fatigue, maux de tête.
- Et une qui me concerne : CEPHALOSE : La timidité n'existe plus, facilité de parole, succès… Chéphalose, une dose et tu oses !
Mais, blague à part, prendre la parole a vraiment été difficile pour moi”, conclut Alains Fornells.
Au cours de la visite, l’inventeur de ces meubles modestes délivre leur parcours : une vieille camionnette ouvre le dialogue entre Yvette, Mamé Fernande et Salvador - une réflexion sur le statut des objets. Le roulis du chiffonnier narre la tempête essuyée par les pêcheurs : il n'est autre qu'un ex-voto dédié à Raphaël Nocca, légendaire pêcheur sétois, figure de la côte héraultaise...

Bricoleur de mirages

On connaissait les faiseurs de mots, Alain Fornells, lui, a inventé une nouvelle corporation : “celle des faiseurs de meubles bavards”, dont il est par ailleurs l'unique membre. Infirmier de profession, c'est sans y prendre garde qu'il est entré dans l'aventure il y a une dizaine d'années. Abandonnés dans les granges, des meubles temporaires faits de cagettes (elles-mêmes destinées au conditionnement des fruits et légumes) étaient construits par les ouvriers agricoles, les réfugiés espagnols ; quelquefois, ils ont même gardé l'empreinte d'une bougie et résonnent de l'histoire des gens. Attiré par la simplicité de ces objets de riens, assemblés de nécessité, Alain Fornells s'en inspire. Il se lance dans la récup', aidé d'un beau-frère écumant lui-même les trésors des décharges. Rapidement les mains d’Alain Fornells, au contact des planchettes, combinent les formes, les teintes, les motifs et les lettres imprimées, opèrent le transfert affectif. Un jour, une bille oubliée roule dans le bahut et le son fait son entrée dans l’univers de l’artiste improvisé, qui se souvient aussi de son père dissimulant les objets au -sommet d'une corniche. Révélateur de rêves Le bricoleur ébéniste découvre, surpris, les récits nés dans les tiroirs, s'en accommode et apprend à en jouer. Un univers poétique est né. Le meuble a basculé de l'utilitaire dans le monde de l’imaginaire. Écoutez plutôt l’univers d’Alain Fornells : “Des meubles, j’en fais tant que je les oublie. Puis, plus tard je reviens, pensant à autre chose, je les retrouve et je suis étonné. Je pourrais dire : « La nuit, j’ai l’impression que quelqu’un m’en met d’autres, pour m’aider, il me les donne. Celui-ci ? Ouvrez le ! (Les portes ouvrent en dedans). Le meuble est pratiquement inutile mais c'est inutile qu'il soit pratique ! Il est Impraticable, comme un chemin abandonné qui passe les frontières : la Mancha, la Catalogne, l’Occitanie. Il garde tes silex, ta sagaie, ta pagaie. Là, dans une cache. » (L'Impratiquable)” Tels des marionnettes chimériques, les “meubles modestes” d’Alain -Fornells sont les personnages-supports d'une culture rurale, artisanale et occitane qui vont à l'encontre des préoccupations matérialistes actuelles. Leur beauté tient à l'éphémère de ce qu'ils racontent : une lutte contre l'oubli autant qu'un révélateur de rêves aux yeux ouverts sur l'insondable du -quotidien.


Meubles Modestes. Alain Fornells.
2, rue des Remparts, 34290 Bassan.
Tél. 04 67 36 11 91.

 

Crédit photo : Edouard Hannoteaux