Vous êtes ici

Site de Régismont-le-Haut

Préhistoire

Situé sur les contreforts de la colline d’Ensérune, au cœur de la plaine du Biterrois, le site de Régismont-le-Haut (commune de Poilhes) est l’une des rares implantations de plein air datant du début du Paléolithique Supérieur, soit environ 30 000 ans avant le présent. Ce campement de chasseurs-collecteurs aurignaciens, contemporain des premières occupations de la grotte Chauvet dans les gorges de l’Ardèche, est en outre l’un des seuls sites de cette époque ayant livré des traces explicites d’aménagement de l’habitat.

Le site se compose de deux locus (lieux) perpendiculaires s’articulant selon un axe Est/Ouest (S65-S56) et Nord/Sud (S72) et matérialisés par des alignements de foyers. L’étude sédimentaire du site montre qu’ils ont été établis chacun à l’intérieur de deux paléochenaux (cours d’eau fossilisés) entourant une butte formée par des marnes (roches sédimentaires) et dont le comblement a permis une conservation exceptionnelle des vestiges. Un seul et unique niveau archéologique semble réunir ces surfaces.

Les foyers sont environnés de blocs calcaires, de pièces lithiques (façonnées par l’homme) principalement en silex, de nodules de colorant, de fragments osseux la plupart réduits à l’état de « fantômes » (restes très altérés), de charbons de bois et de coquillages le plus souvent perforés. Un crâne de bison a également été découvert en 2005 (S72).

Depuis 2006, le Département de l’Hérault contribue tous les ans à hauteur de 5 000 € (soit 40% du coût global de l’opération) à ces fouilles qui lèvent un peu le voile sur ce passé lointain et relativement méconnu de notre territoire.

Responsable d’opération François Bon (Université Toulouse – CNRS UMR 5608)