La sécurité routière

La sécurité routière - C.Cambon-CG34

La sécurité routière : une priorité pour le Département

Le Département participe activement à la lutte contre l’insécurité routière en aménageant les routes départementales. Mais la baisse des accidents de la route ne peut s’obtenir qu’avec une prise de conscience de chacun.

Plus de 100 M€ seront consacrés aux opérations de sécurité et à l'aménagement des pistes cyclables sur la période 2006-2011. Les interventions se traduisent par des aménagements ponctuels et des actions plus globales menées en direction des équipements de la route (glissières, têtes de buse…). A l'issue des travaux, des indicateurs de suivi de l'évolution de la sinistralité permettent de valider la pertinence des choix en matière de parti d'aménagement retenu. Même si la situation s'améliore, le suivi des accidents sur le réseau routier confirme au fil des ans la mauvaise place du département, tant dans le nombre des accidents corporels que dans leur gravité.

Cependant, l'analyse des rapports d'accident montre que l'enjeu de sécurité se situe au niveau des actions sur le comportement, essentiellement chez les jeunes, la vitesse et l'alcool.

Ca roule aussi au collège !

Le Département sensibilise les adolescents à une conduite prudente des 2 roues avec l’aide de la Prévention routière. C’est une priorité parce qu’un grand nombre des accidents de 2 roues concerne les jeunes.

Actions de sensibilisation

Au niveau national

  • participation à la concertation nationale sur la sécurité des deux roues motorisées (contribution en partenariat technique avec l'Assemblée des Départements de France).

Au niveau local pour les usagers

  • en matière d'infrastructures : sécurisation du réseau routier par la prise en compte de l'ensemble des usagers en agissant sur la notion du partage de la route ;
  • distribution d'éthylotests lors des migrations estivales, grands week-ends ou périodes festives.

A destination des jeunes

Pour les collégiens avec l'opération "ça roule à 2"

Le Département finance chaque année des ateliers de sensibilisation à la sécurité routière auprès de 4 900 élèves et offre l’accès au Brevet de Sécurité Routière (BSR) pour 600 jeunes volontaires de 4ème et de 3ème. Il s’agit de donner plus d’autonomie aux collégiens, mais aussi de privilégier leur sécurité. Les résultats sont encourageants, le nombre d’accidents est passé de 211 en 2005 à 74 en 2010.

Parole de scootériste

« J’ai particulièrement apprécié le module écoute pédagogique où les divers pièges de la route m’ont été présentés : portière de voiture qui s’ouvre brusquement, l’autobus qui freine brutalement alors que je le suis de près, la nécessité de bien attacher mon casque. J’ai pris conscience qu’il faut être vigilant. »

Malik a suivi un stage du programme départemental « ça roule à 2. »

L’avis de la Fédération française des motards en colère

BSR« Le Conseil général de l’Hérault a beaucoup investi en faisant de itinéraires mis en conformité. Toute une étude a été faite pour laquelle on se déplaçait avec les services des routes pour voir ce qu’il
fallait enlever, muret ou autre ou pour refaire les voiries. Et le Conseil général est allé plus loin que les normes. Mais ce sont surtout les comportements qu’il faut changer. Il faut que chacun connaisse
les contraintes des autres véhicules et soit respectueux des conducteurs le poids lourds, d’autos, de motos et de vélos. Si chaque usager est plus attentif, on réduira de 70 % les accidents motos. »

Nicolas Garand, coordinateur FFMC34

Remise aux collégiens d'un livret Code Ados qui permet de favoriser l'apprentissage du code de la route et d'acquérir les bons comportements. Il est un support privilégié pour aider les collégiens dans leur préparation à l'accès au BSR, et ASSR (Attestation Scolaire de Sécuité Routière) 1 et 2.

A destination des communes ou communautés de communes

  • subvention pour le financement de pistes d'éducation routière à destination des enfants scolarisés en primaire.

La sécurité d’abord

Le motard est plus vulnérable que l’automobiliste. Vous trouverez chez tous les spécialistes des blousons renforcés aux coudes, aux
épaules et au dos. Des gants et des bottes complètent l’équipement. L’utilisation d’un casque aux normes et une bonne attache sont vitales. Dans 10 % des accidents, le casque est éjecté. En moto, être vu sauve des vies. Le port d’autocollants et de vêtements rétro-réfléchissants, obligatoire en 2013, y contribue, tout comme l’allumage des feux de jour également pour les petites cylindrées. Soyez vigilants particulièrement lors de vos dépassements, aux carrefours et lors des remontées de file en ville. Dans cette circonstance, ne dépassez pas 20 km. Faîtes contrôler régulièrement votre vue. Et bien sûr, pas d’alcool, et de substances illicites avant de prendre la route, pour une conduite bon pied, bon oeil !

La Sécurité routière lance sa nouvelle campagne de communication «À moto, le plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a pas.»
Accéder à la campagne

Suivez le guide…Hérault moto

Le département a créé un logo dédié à la moto en Hérault. Il balise les itinéraires sécurisés en Hérault. 

 

 

 

Itinéraires sécurisés 2 roues motorisées

Objectifs : suppression ou protection des obstacles latéraux des chaussées sur un itinéraire de balade pour les motards afin d'assurer leur sécurité en cas de chute.

Aménagements déjà réalisés : un premier itinéraire a été aménagé en 2004, un deuxième en 2006.
Un troisième projet est quant à lui en cours d'élaboration.

Ce qui est fait :

  • Aménagement de sécurité2démolition de plots et bornes en béton en bords de chaussée (obstacles générant une gravité des blessures en cas de chute) ;
  • suppression des balises de virages et carrefours en béton ; remplacements par des équipements en plastique ;
  • réalisation de têtes de sécurité, ajouts d'écrans spécifiques sous les glissières ;
  • réfection des couches de roulement des chaussées.

Des exemples :

RD 32 - Aménagements de sécurité entre Gignac et Montagnac (2007-2009)

  • création de deux giratoires ;
  • suppression des accès par la mise en place de contre-allées ;
  • abattage de platanes courbe ;
  • pose de glissière sécurité ;
  • coût : 2,1 M€ TTC.

RD 32 - Aménagement de la traversée de Bélarga (2009)

  • requalification complète de la traversée pour lui donner un caractère plus urbain afin de faire baisser les vitesses ;
  • diminution du profil en travers général de la voie (réalisation de deux plateaux traversants, création de trottoirs pour favoriser les déplacements piétons) ;
  • coût : 1,2 M€ TTC.

RD 613 - Sécurisation entre Poussan et Bouzigues

  • mise en sécurité du créneau de dépassement et création d'un terre-plein central au niveau de la ZAE des Clashes afin de supprimer les risques de chocs, très fréquents sur la section. Création d'un giratoire d'accès à Bouzigues pour sécuriser les échanges.
  • coût : 1,85 M€

Vous trouverez dans ce guide des cartes et des informations concernant les déplacements aménagés par le Département

Actualité règlementaire

Le permis de conduire, nouveauté 2010 : un permis moins long, plus accessible, plus sur télécharger ce lien !


Les règles du code de la route : cliquer ici !

 

Tout savoir sur les conseils avant de prendre la route

Accéder au site de la Sécurité Routière