Le réseau Natura 2000

Natura 2000

Lancé en 1992 par l'Union Européenne, le réseau Natura 2000 regroupe  des sites écologiques qui contribuent à maintenir la biodiversité.  

L’approche communautaire engagée privilégie la recherche d’une gestion équilibrée et durable, qui prend en compte les préoccupations économiques, sociales et culturelles de la société actuelle. Elle tend à concilier exigences écologiques et exigences sociales. Les actions mises en place visent à :

  1. Protéger et gérer les habitats essentiels à la vie et à la reproduction des espèces sauvages ;
  2. Promouvoir les activités humaines qui ont permis de forger ces habitats et de les sauvegarder.

Natura 2000,  fondé sur l’application des Directives européennes "Oiseaux" et "Habitats",  met en œuvre des actions concrètes afin d’assurer le maintien ou le rétablissement  des habitats naturels et semi-naturels ainsi que  des espèces de faune et de flore sauvages d’intérêt communautaire.

Pour constituer le réseau, les Etats membres proposent deux zonages complémentaires  :

  • les Sites d'Intérêt Communautaire (SIC),  appelés Zones Spéciales de Conservation (ZSC),  pour la protection des habitats et des espèces ;
  • les Zones de Protection Spéciale (ZPS)  pour la préservation des oiseaux sauvages et migrateurs et de leurs habitats.

La  réglementation européenne n'impose pas de méthode précise pour la désignation des sites ou le type de gestion à mettre en oeuvre ; chaque État membre est libre d'employer les méthodes qu'il souhaite.

La plupart des pays utilisent les mesures agro-environnementales pour les activités agricoles dans le périmètre des sites Natura 2000, complétées dans quelques pays par une approche contractuelle supplémentaire. Seuls la France et le Royaume-Uni ont développé exclusivement des approches contractuelles pour l’ensemble des activités présentes dans les périmètres, avec un certain retard et des faiblesses dans l'application de la directive.

Le réseau Natura 2000, réparti sur 25 000 sites, s'étend sur 15% du territoire européen.

 

 

Mots clés :