Le projet d'Alfred Peter

Dès la signature de la charte actualisée de réhabilitation du lido, signée en février 2012, la Communauté d’agglomération du Pays de l’Or a lancé un concours afin de trouver un maître d’œuvre capable de répondre aux mieux aux exigences contenues dans le programme d’aménagement et de respecter les orientations retenues par le groupe projet. A savoir :

Au niveau environnemental :

  • La protection de la dune blanche;
  • La gestion hydraulique du site;
  • La gestion des boisement;
  • La restauration de la continuité naturelle du site par l’effacement de la RD 59;
  • La création d’un « sentier d’interprétation »…

En ce qui concerne l’enjeu accessibilité/tourisme, 

  • L’organisation d’aires de stationnement compensant la suppression du stationnement le long de la RD 59;
  • L’aménagement de cheminements pour les piétons et les vélos…


Le processus de désignation a donc donné lieu à l’organisation d’un concours.

Le déroulement du concours

Le concours restreint de maîtrise d’œuvre

Compte tenu du montant estimé des prestations de maîtrise d’œuvre, une mise en compétition de concepteurs a été lancée par le biais d’un concours restreint avec constitution d’un jury.  

L’objectif était de sélectionner le prestataire le plus en mesure de satisfaire les exigences inscrites dans le programme d’aménagement. Les candidats étaient libres de réinterpréter ces préconisations afin d’aboutir à une proposition de projet d’aménagement. Le dossier déposé était soumis anonymement. Un jury, composé du Président de l’agglomération du Pays de l’Or, des élus membres de sa commission d’appels d’offres ainsi que d’experts qualifiés, a été mis en place. Son rôle a été de choisir le meilleur projet, au regard des critères imposés par le règlement du concours.

Après le lancement de l’appel à candidature, 28 dossiers ont été déposés. Un 1er jury réuni le 4 avril 2012 a retenu 3 équipes de maîtrise d’œuvre, sur la base de leurs garanties et capacités techniques, financières et de leurs références professionnelles. Ces 3 équipes ont remis des projets qui défendaient trois visions différentes de l’aménagement du lido. La seconde séance de jury qui s’est tenue le 20 juin 2012 a sélectionné un candidat.

Le choix du maître d’œuvre

Le projet retenu, le 20 juin 2012, par les membres du jury, a été imaginé par l’atelier paysagiste Alfred Peter. C’est en effet celui qui répondait le mieux aux attentes en termes de fonctionnement du site et en terme de fonctionnalité.

La particularité de la proposition d’Alfred Peter réside dans le choix fait d’homogénéiser la présence humaine sur l’ensemble du site et d’éviter ainsi les désagréments induits par la concentration du public en un même lieu.

Autre point positif du projet lauréat : la position des aires de stationnement en réel retrait des zones les plus sensibles, c’est-à-dire aux abords de la RD 62. Ce choix réduit fortement l’impact environnemental des aménagements sur les espaces remarquables.

La vision donnée par l’atelier paysagiste intègre également une vision à moyen et long terme du site (2020 ; 2030), qui permet d’ouvrir des perspectives intéressantes.

Le maître d’œuvre a été officiellement désigné à l’issue du conseil communautaire du Pays de l’Or Agglomération en date du 12 juillet 2012.

L’Atelier Alfred Peter : créé en 1985, par le paysagiste, passé par l’école de Versailles, Alfred Peter, l’atelier d’urbanisme travaille essentiellement sur l’espace public, son métier historique. Il conçoit également des projets en lien avec les transports et des projets territoriaux dont l’enjeu est de rétablir l’équilibre entre urbanisation et protection de l’environnement

Le projet

Le projet s’articule autour de plusieurs axes forts :

  • le stationnement se fait le long d’une contre-allée en retrait du lido, le long de la route des plages (RD 62) et s’étire sur une distance de 2 km, permettant ainsi de fluidifier les accès à la plage. Le leitmotiv en est « la voiture reste avec la voiture ». L’avantage est double : une préservation optimale du cordon dunaire et une capacité de stationnement conservée (1000 places).

Lido

  • les cheminements piétonniers et cyclistes sont interconnectés induisant ainsi une découverte du site ouverte à tous où l’aspect ludique n’est pas exclu. La place faite à chacun respecte les différents modes de déplacement. Le site est ainsi accessible sur toute sa longueur (du Petit au Grand Travers).

Cheminement piétonnier

  • une grande place est faite au dispositif paysager, redonnant ainsi au site un caractère esthétique évident en lien avec sa stature environnementale. La biodiversité y est par ailleurs préservée. Le cordon dunaire est reconstitué et retrouve son fonctionnement originel. Les ganivelles encadrent les cheminements piétonniers et permettent de protéger l’espace fragile. Les dunes pourraient atteindre, à terme, une hauteur (4 m) plus importante qu’à l’heure actuelle. Les 15 zones humides existantes sont réhabilitées et 7 nouvelles sont créées. Le lido retrouve un caractère sauvage.
Cheminement bois

Printemps

  • la valorisation du site trouve son point d’orgue dans la réalisation d’une maison du lido (la maison d’accueil), côté Grand Travers, qui centralise auprès des visiteurs les informations disponibles sur le site. Cet édifice, à l’emplacement du tracé de l’ancienne RD 59, doit fonctionner en complémentarité avec les structures de restauration présentes sur la plage. La maison d’accueil, comme les sanitaires disposés sur les accès à la plage, répond à un faible impact environnemental grâce aux solutions durables trouvées pour son fonctionnement. Un sentier de découverte (1,5 km) part de la structure d’accueil. Parallèlement la « tour signal » retrouve une place au sein de ce dispositif en devenant le point de départ d’animations.

La maison accueil

Tour Vauban

Le projet introduit également le principe de vision à long terme du site en imaginant une ouverture éventuelle vers l’étang de l’Or, jusqu’à présent inaccessible.   

Visuel

Les planches du projet

Vous pouvez télécharger les planches du projet en cliquant sur les liens ci dessous:
planche 1
planche 2
planche 3