Un budget

Fixé à 1,379 milliard d’euros, le budget de l'année 2015 assurera la politique sociale départementale, l’aménagement et le développement économique du territoire, l’éducation, les transports, le sport et la culture pour tous ...

Comme en 2014, la crise économique et la baisse des dotations de l’Etat impactent de manière négative les finances départementales, mises à mal par une explosion des demandes d’allocations sociales, notamment du Revenu de Solidarité Active (RSA). Grâce à d’importants efforts réalisés au niveau du budget de fonctionnement, le Président du Département de l’Hérault est parvenu à dégager près de 15 M€ d’économies et à équilibrer le budget départemental pour l’année 2015 sans imposer de cure d’austérité.

Année 2015

Où va l'argent ?

A lui seul le budget de la solidarité départementale (action sociale) s'élève à 801 M€, soit  58% du budget.

Le reste des dépenses se répartit comme suit :
  • Culture, Vie sociale, Jeunesse, Sports et  Loisirs : 48 M€ soit 4%
  • Transport : 42 M€ soit 3%
  • Aménagement, Environnement et Logement : 74 M€ soit 5%
  • Développement économique, agricole et touristique : 22 M€ soit 2%
  • Services généraux : 150 M€ soit 11%
  • Infrastructures et Réseaux : 29 M€ soit 2%
  • Routes : 99 M€ soit 7%
  • Enseignement : 69 M€ soit 5%
  • Sécurité (SDIS) : 45 M€ soit 3%

D'où vient l'argent ?

En 2015, les sources de revenus du Département se répartissent comme suit :

  • Emprunt : 104 M€ soit 7% du budget
  • Fiscalité directe avec pouvoir de taux : 284 M€ soit 20%
  • Fiscalité directe sans pouvoir de taux  (contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) et imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER)) : 97 M€ soit 7%
  • Fiscalité indirecte (droits de mutation, taxe de séjour, redevance réseaux électriques, taxe éléctricité, TDENS, TDCAUE, taxe d'aménagement : 187 M€ soit 14%
  • Compensation dotations de l'Etat (dont TIPP et TSCA), CNSA, FNGIR, DCRTP, Dotations de l'Etat (DGF, DGDn FMDI, DGE, DDEC, FCTVA), fiscalité nationale transférée (TICPE TSCA), allocations compensatrices : 594 M€ soit 43 %
  • Autres : 113 M€ soit 8%

Mots clés :