Vous êtes ici

RSA : la Caf et le Département de l’Hérault précurseurs

Date: 
19/09/2018

Afin de favoriser une sortie rapide du Rsa, Département et Caf ont expérimenté de nouvelles modalités de mise en parcours des personnes au Rsa pour une réinsertion rapide par l’emploi. Depuis janvier 2018, la Caisse d’allocations familiales et le Département de l’Hérault expérimentent sur le biterrois les entretiens giratoires, dans le cadre d’une plateforme d’orientation. Cette expérimentation héraultaise est citée dans les deux rapports parlementaires (*) remis au Premier ministre en début de semaine, devant alimenter le Plan pauvreté à venir, et est aussi reprise dans la presse nationale (les Echos du 6 septembre 2018).

 

Depuis la création du Rsa (**) il y a dix ans, le Département de l’Hérault et la Caisse d’allocations familiales ont souvent été les chevilles ouvrières des dispositifs de solidarité. Ils mènent un travail conjoint pour faire avancer l’insertion sociale et économique des allocataires du Rsa. L’idée conjointe d’agir sur les parcours, se base sur la réduction du délai entre l’ouverture du droit au Rsa et le premier rendez vousd’accompagnement.

 

DES DÉLAIS FORTEMENT RÉDUITS, UNE ORIENTATION JUSTE ET ADAPTÉE



Un entretien de trente minutes à la Caf permet de faire le point sur l’emploi et la situation personnelle de l’allocataire au moment de la demande du Rsa, pour l’orienter directement vers l’opérateur de l’insertion sociale et/ou professionnelle le plus adapté à la définition de son projet professionnel. L’entretien se conclut aussitôt par la signature d’un contrat d’orientation qui fixe les étapes du parcours d’insertion à accomplir par l’allocataire, le but étant de lever ses freins à l’emploi. 

 

Thierry MATHIEU, Directeur de la Caf de l’Hérault a ainsi pu présenter l’expérimentation partenariale des entretiens giratoires. « La Caf doit contribuer à accélérer le retour vers l’emploi par une orientation efficace dès l’ouverture du droit, c’est ce que nous faisons avec le Département ». Et Kléber MESQUIDA, Président du Département de l’Hérault de rappeler à l’occasion de la signature de la convention de partenariat avec la Caf en juin dernier : « Pour moi, l’essentiel c’est que les personnes au Rsa retrouvent le chemin de l’emploi, cette dignité-là, et qu’ils puissent vivre du fruit de leur travail. Ce gain de temps permet ainsi à la personne de ne pas se sentir abandonnée, délaissée. »

 

(*) «La prestation juste : Pour des prestations et un accompagnement ajusté» : Christine Cloarec, Députée d’Ille-et-Vilaine, membre de la Commission des affaires sociales et Julien Damon Professeur associé à Sciences Po, Conseiller

scientifique de l’En3s. « L’accompagnement des bénéficiaires du Rsa » : Claire PITOLLAT, Députée de la deuxième circonscription des Bouches-du-Rhône et Mathieu KLEIN, Président du Conseil départemental de Meurthe-et Moselle.



(**) Le Département de l’Hérault et la Caf ont activement participé à la construction du Rsa de 2007 à 2009 aux côtés de Martin HIRSCH, Hautcommissaire aux solidarités actives en charge du Rsa.