Vous êtes ici

Au paradis des grimpeurs !

Date: 
31/07/2018

Vous trouverez dans l’Hérault, à coup sûr, un site d’escalade à vous mettre sous les chaussons : le département regorge de spots de grimpe, souvent équipés pour votre sécurité.

Falaises calcaires, gneiss ou granit, dolomie et grès : l’Hérault offre un terrain de jeu géant aux amateurs d’escalade, avec des sites historiques comme le Thaurac, Claret, l’Hortus, le Pic Saint Loup ou le Caroux, un splendide pôle de pleine nature, riche de 500 voies. « Certaines parois ont plusieurs longueurs et sont des terrains d’aventure pour grimpeurs aguerris », prévient Patrick Doumas, président du Comité territorial de la montagne et de l’escalade. Mais bien d’autres sont accessibles, des blocs de trois mètres, nécessitant un simple tapis de réception, jusqu’aux sites écoles et sportifs, équipés aux normes fédérales, avec l’aide du Département. « Le schéma départemental mis en place grâce à un partenariat très fort avec notre Comité, regroupe aujourd’hui une trentaine de sites naturels conventionnés, ouverts à tous gratuitement » précise le président. Voies identifiées et entretenues, parking et chemin d’accès, permettent ainsi une pratique sécurisée dans le respect de la nature et des autres usagers de l’espace. Une plaquette de sensibilisation à la faune et à la flore des falaises, aussi, a été éditée.

S’initier en club

Reste à enfiler vos chaussons pour profiter de ce sport « complet et accessible dès l’âge de 5 ans. » Vous pourrez faire vos premiers pas au Prieuré, à Soumont, « un site de blocs ludiques au milieu de pins et de chênes », à Saint-Bauzille-de-Montmel « sur des voies n’excédant pas 25 mètres », sur le rocher de Gourdou, à Valflaunès, au Moulin de Bertrand, près du fleuve Hérault, ou encore dans le canyon asséché du Joncas, à Montpeyroux. Mieux vaut cependant, apprendre d’abord les bases avec un moniteur, au sein d’un des 16 clubs héraultais (60 € la licence/assurance, et une cotisation de 100 € à 300 € par an, matériel fourni). Le Département qui soutient cette pratique, planche sur la création de structures artificielles d’escalade. Une section sports de nature ouvre au lycée de Bédarieux, à la rentrée. Les festivals dédiés se développent comme Scalatabel, organisé sur le site de la grotte des Demoiselles, en juin dernier. Et l’escalade sportive fait son entrée aux Jeux Olympiques 2020. Preuve que ce sport est en pleine ascension !

Plus d’infos 

Le CTME 34 a édité trois topoguides avec l’aide d’Hérault Tourisme, pour découvrir les sites d’escalade du Caroux, des massifs du Haut-Languedoc et de Saint-Jean-de-Buèges.

Tél. 04 67 67 40 95 - info@cd34-ffme.fr