Première exploitation viticole biologique d’insertion en France, Vigne de Cocagne emploie depuis décembre 2017 deux ouvriers viticoles

Vigne_Cocagne_Fabregues-in.jpg

Pauline Chatin : "Nous vinifions des cinsaults et des merlots en rouge et en rosé, et nous replantons de la vigne, des cépages locaux, en blanc et en rouge."

A Fabrègues, Pauline Chatin a créé une entreprise s’inspirant du  réseau des Jardins de Cocagne, des jardins maraîchers biologiques, organisés sous forme d’ateliers et chantiers d’insertion. « J’ai constaté les difficultés des vignerons à recruter des ouvriers viticoles polyvalents et expérimentés », décrit la jeune femme. « Vigne de cocagne offre un apprentissage sur le terrain, une grande diversité de tâches et de vraies perspectives d’emploi. » poursuit Pauline, épaulée par Jean-Charles, vigneron-formateur qui l’accompagne dans cette aventure.  

7 hectares de vignes et des oliviers

Au domaine de Mirabeau, Vigne de cocagne accompagne des personnes en difficultés (demandeurs d’emploi de longue durée, bénéficiaires du RSA, jeunes de moins de 26 ans) avec un parcours d’insertion et de formation de deux ans. Avec cette activité, le lieu reprend vie. Un pôle d’excellence agro-écologique devrait voir le jour avec l’installation d’un maraîcher, d’un éleveur et d’un brasseur artisanal, mais aussi des activités pédagogiques, une boutique paysanne et même une guinguette estivale. Côté production, la première cuvée est prévue pour début 2019…