Lundi 15 Janvier, le conseil départemental s’est réuni pour voter l’attribution du marché à l’entreprise Covage qui sera chargée de le déployer sur le territoire

Session-hemicycle.jpg
La date est historique. Le 15 janvier 2018 signe l’accomplissement de deux ans de travail. En 2015, Kléber Mesquida, président du Conseil départemental, a inscrit le département de l’Hérault dans le Plan France très haut débit de l’Etat. Aujourd’hui, il attribue une concession à l’entreprise Covage pour la construction, la commercialisation et l’exploitation du Très haut débit pendant 25 ans sur tout le territoire de l’Hérault. Le projet départemental prend le nom d’Hérault Numérique. Le budget est estimé à 384 M€.

Herault-Numerique-2.jpg

D’ici 2022, 100% des Héraultais bénéficieront d’un réseau à très haut débit (minimum 30 Mb/s). Ce projet  va permettre un déploiement égalitaire de la fibre optique (connexion internet et Wi-Fi) sur tout le département et il favorisera les communes rurales qui sont en dehors des bassins économiques en renforçant leur attractivité. Les villes et les campagnes doivent bénéficier des mêmes services. La zone d’initiative privée (où les entreprises privées ont installé les raccordements) concerne 1/3 du territoire, essentiellement sur le littoral autour des agglomérations de Béziers, Sète et Montpellier. Pour les 286 communes restantes, ce sera l’initiative publique et le déploiement dans le cadre d’Hérault Numérique.

> Découvrez l'animation en cliquant sur l'image

THD-Animation.jpg

Carte 100% fibre optique

La fibre optique permet d’obtenir un débit quasiment illimité et non pas altéré par la distance. Une facilité pour envoyer et recevoir des données, dans un temps court. Fin 2022, l’objectif est de raccorder plus de 60 000 foyers et entreprises chaque année, avec un niveau de 100Mbs/ minimum. Un meilleur débit numérique permettra de renforcer l’attractivité économique, l’équilibre et les solidarités dans le département. Hérault Numérique s’engage à dynamiser les foyers Héraultais et les zones d’activités économiques. Les entreprises ont particulièrement besoin d’un réseau numérique à très haut débit pour optimiser leurs communications internes (intranet) et les formations à distances. Les services publics et les sites particuliers s’en servent pour le développement de l’administration électronique (dématérialisation), la télémédecine ou encore l’enseignement et la téléformation. Concernant le grand public, c’est l’un des plus demandeurs du haut débit, avec internet, le téléphone, les jeux en ligne, le e-commerce et la télévision.

Ce grand projet, est une étape vers la modernisation du territoire héraultais.
Session-hemicycle2.jpg Pierre Bouldoire, premier vice-président s’est exprimé pour démontrer l’effort d’aménagement du territoire porté par Hérault Numérique mais aussi le potentiel de développement économique motivé par les demandes de l’ensemble des Héraultais.

Calendrier du projet

THD-carteok1.jpg

  • 5 Février 2018 : Signature de la convention entre le Département et l’entreprise « Covage » en présence des partenaires financiers : l’Etat (FSN), la Région et l’Europe (FEDER).
  • Courant 2018 : 15 000 foyers et entreprises sont raccordables au très haut débit.
  • 2019-2022 : 60 000 foyers et entreprises deviennent raccordables très haut débit chaque année.