Les huîtres de l’étang de Thau sont prêtes à être dégustées à nouveau

Les conchyliculteurs attendaient la levée de l’interdiction de leur commercialisation qui paralysait l’activité des professionnels depuis plusieurs semaines.

huitres-perles-fete.jpg

Audrey Imbert, Conseillère départementale déléguée à la pêche et à la conchyliculture :

"C’est avec beaucoup de soulagement que j’apprends la réouverture de l’Etang de Thau, la profession va pouvoir  travailler sereinement et préparer avec enthousiasme les Fêtes de fin d’année".

La perle de Thau est à déguster sans modération dès maintenant et pendant les fêtes qui approchent à grands pas. Pour soutenir la vente de ces coquillages emblématiques de l’Hérault, le Département a lancé une campagne de communication dans la presse, sur le web et sur les ondes des radios locales. Des affiches seront déployées pour inciter tous les touristes et les voyageurs à consommer des perles de Thau.

Le Département soutient toute l’année les professionnels de la conchyliculture.
En 2017, la filière conchylicole a bénéficié d’un financement à hauteur de 200 000 € répartis sur des projets tels que :

  • La modernisation des entreprises
  • Le soutien à la promotion et à la valorisation de la production (Fête de l’huîtres,
  • démarche IGP (1) pour les huîtres )
  • La mise en valeur du territoire (étude paysagère avec l’école d’Architecture de Montpellier, le lancement d’une étude d’aménagement des zones conchylicoles)


En 2016 et 2017, soutien de projets d’aménagement des ports :

  • L’aménagement et dragage du port du Mourre Blanc : 1,6 M€
  • L’aménagement et dragage du port du Barrou : 1,2 M€


Concernant les ports départementaux, ils sont 4 à accueillir de la conchyliculture

  • Le port de Barrou à Sète
  • Le port du Mourre Blanc à Mèze - plus grand port de Méditerranée
  • Le port des Mazets à Marseillan
  • Le port de Chichoulet à Vendres (activité partagée avec la plaisance)


Cela représente 2000 emplois et près de la moitié des entreprises de production conchylicole du Département.

L’huître de l’Etang de Thau est donc à consommer sans modération toute l’année !

Lagune de Thau


2500 ha de concessions
449 entreprises
11 000 tonnes d’huîtres


(1)    IGP – Indication Géographique Protégée