Lundi 13 novembre, l’Assemblée départementale s'est réunie à l’Hôtel du Département de Montpellier. Les 50 conseillers départementaux ont débattu sur de nombreux sujets.

Retrouvez le replay de la session départementale du 13 novembre :

Parmi les dossiers à l’ordre du jour :

Aménagement du territoire

  • RD11 - Réaménagement de la section entre Montady et Capestang et du carrefour de Poilhes, sur le territoire des communes de Montady et Capestang. Objectif : améliorer la sécurité et assurer la fluidité des déplacements sur cet itinéraire très fréquenté (notamment par des convois exceptionnels) et considéré comme dangereux. Le projet fait l’objet d’une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique.
  • RD28 – Aménagement d’une section comprise entre le château de Coussergues sur la commune de Montblanc et l’entrée de Bessan. Les élus devront se prononcer sur les caractéristiques du projet et sur le dossier d’enquête publique.

Solidarités territoriales

  • Aide 2017 aux projets structurants des territoires – 5ième répartition pour un montant de 1,14 M€
  • Commune de Frontignan : aménagement d’un pôle d’échange multimodal destiné à répondre aux enjeux de mobilité durable du territoire. 1ere phase : études de faisabilité visant à définir le meilleur emplacement de la future gare, de ses quais et du PEM.
  • Commune de Ganges : restructuration du cours de la République
  • Commune de Laurens : requalification urbaine du coeur de village. Tranche 2 : aménagement de la Maison du peuple
  •  Commune de Magalas : requalification du centre bourg afin d’améliorer la qualité de vie des
  • habitants et de mieux organiser les flux routiers, cyclables et piétons. Cet aménagement est également destiné à revaloriser le centre ancien.
  • Aide aux communes de Grabels, Pézenas et Puisserguier
  • Commune de Grabels pour son projet de groupe scolaire à la Valsière
  • Commune de Pézenas pour son projet de réhabilitation, au sein du parc municipal des sports, du gymnase C dont la construction date des années 70. Ce bâtiment, très fréquenté par les collégiens, nécessite une réfection totale de la toiture.
  • Commune de Puisserguier pour son projet de réhabilitation du chemin des Hortes et de la rue Édouard Adam, en raison de l’état de dégradation des chaussées.

Education

  • Dotation pour l’enseignement du secourisme dans les collèges publics de l’Hérault pour un montant de 7 899 €. Aujourd’hui 9 collèges publics répartis sur le territoire sont équipés de matériels destinés à la formation au secourisme dans le cadre de la prévention et des secours civiques de niveau 1 (PSC1), qu’ils mettent à la disposition d’autres établissements situés à proximité. Pour répondre à l’instruction ministérielle du 24 août 2016 qui prévoit de généraliser les actions de sensibilisation de tous les élèves de 3ième aux gestes de premier secours (objectif : 60% des élèves formés à la fin de l’année scolaire 2017-2018 et 70% en 2018-2019), le Département a choisi 3 nouveaux établissements pour les équiper de matériels PSC 1 et 7 autres collèges qui seront dotés de matériels de formation aux gestes qui sauvent.

Culture

  • Convention pluriannuelle de territoire pour un montant total de 456 810 € avec les territoires des Avant-Monts, Pays de Lunel, Vals et Monts d’Oc (ex Minervois, Saint-Ponais, Orb-Jaur), Grand Orb, Lodévois et Larzac, Sud Hérault, Grand Pic St Loup, Clermontais, Cévennes gangeoises et suménoises.
  • Convention d’objectifs et de moyens qui régiront les relations entre le Département et l’EPIC Hérault Culture. Rappelons qu’Hérault Culture a pour missions d’assurer la gestion et l’exploitation de l’ensemble des activités de création, de production et de diffusion des arts vivants et visuels ainsi que des activités culturelles ayant lieu sur le domaine de Bayssan.
  • Convention de financement pour le syndicat mixte Pays Haut Languedoc et Vignobles.
  • Sollicitation d’une subvention du ministère de la Culture pour l’opération « Premières pages ».
  • Partenariat réseau Jeun’Hérault : réactualisation des conventions avec les partenaires en cohérence avec les nouvelles orientations de la politique jeunesse du Département (votée en 2016) et du nouveau découpage des intercommunalités (janvier 2017).