RENTREE SCOLAIRE 2017-2018 

Le Département construit, équipe et entretient les collèges. Si l’objectif est bel et bien d’offrir les meilleures conditions d’enseignements aux élèves et à leurs professeurs, aujourd’hui la question de la sécurité dans les établissements est plus que jamais à l’ordre du jour. 
Le Conseil départemental, en partenariat avec le Rectorat, a mis en œuvre un programme de travaux destiné à améliorer la sûreté et la protection des établissements vis-à-vis des intrusions ou en cas d’attentat, comme le prévoit le Plan particulier de mise en sécurité ou PPMS (Cf : encadré). Il a été accompagné et conseillé dans cette mission par une équipe mobile académique de sécurité qui a réalisé en amont un diagnostic de sécurité propre à chaque collège. 
 
College_Boby_Lapointe_Roujan.jpg

Les travaux ont débuté cette année dans les 80 collèges publics de l’Hérault afin d’installer les dispositifs nécessaires. Les établissements ont été équipés d’alarmes différenciées lorsque ceux-ci en étaient dépourvues, les entrées ont été réorganisées et sécurisés, une loge créée lorsque c’était nécessaire. 
Une part importante du budget dédié aux grosses réparations 2017 a été consacrée à la mise en place de ce dispositif. Elle s'élève à près de 1,3 M€.
Le coût de l’opération globale de mise en sécurité est estimé à plus de 3 M€. Ce montant oblige le Département à étaler les travaux sur trois ans, avec un effort particulier réalisé dès cette année. 
Renaud Calvat, le Vice-président délégué à l’éducation et à la culture ajoute que "la sécurité ne peut pas être abordée par le seul angle des travaux. Il s'agit, de façon primordiale, d'une organisation et d'une adaptation des comportements. C'est bien l’objet des plans particuliers de mise en sécurité que de réfléchir à comment s'organiser avec les moyens disponibles."  

Plan particulier de mise en sureté ou PPMS 

Tous les établissements scolaires sont tenus de mettre en place un plan de gestion de crise, en cas de catastrophe majeure d'origine naturelle (séisme, inondation, …) ou technologique (émanations toxiques, pollution du réseau d’eau potable) et désormais en cas de situations d’urgence particulières (intrusion de personnes étrangères à l’établissement, attentats). Ce dispositif a pour objectif d’être prêt à assurer la sécurité des élèves, des personnels et des visiteurs en attendant des secours extérieurs, plus généralement, savoir faire face à une situation exceptionnelle dans la vie quotidienne.