Arabesques : le temps du partage

Le festival poursuit sa célébration des arts du monde arabe et multiplie ses rendez-vous uniques et incontournables.

Vendredi 19 mai à 20 h 30 dans l’amphithéâtre du Domaine d’O la nouvelle scène arabe va éblouir son public. 

Visuel-nouvelle-scene-4-leger1.jpg

Au programme

Tamer Abu Ghazaleh, poète et musicien multi-instrumentiste, né au Caire dans une famille d’exilés palestiniens. L’artiste du monde arabe le plus novateur et avant-gardiste de sa génération.

47 Soul, des sonorités captivantes et frénétiques pour une musique de danse festive et populaire du Levant. Quatre musiciens d’origine palestinienne célèbrent la liberté et le combat pour l’égalité dans le monde.

Speed Caravan avec Mehdi Haddab conclue la soirée et présente « Big Blue Desert », une musique nourrie du psychédélisme des sixties et du heavy metal des seventies.

Tarif : 22 €, 17 € et 12 €

Samedi 20 mai à 20 h 30 - Anouar Brahem Quartet

Anouar-Brahem-Qtet_photo-Luca-dAgostino1.jpg

Un concert exceptionnel avec l’un des musiciens les plus atypiques et les plus prestigieux du grand label de Jazz ECM. Accompagné par trois brillants musiciens, Anouar Brahem présente The Astounding Eyes of Rita dédié au grand poète palestinien Mahmoud Darwish. epuis une vingtaine d’années et avec neuf albums aussi novateurs qu'intemporels, ce musicien tunisien s’impose comme un très grand artiste contemporain.  Il fait résonner la poésie envoûtante de son oud dans les contextes les plus variés, du jazz aux différentes traditions musicales orientales et méditerranéennes dans un univers poétique et culturel oscillant sans cesse entre pudeur et sensualité, nostalgie et recueillement.

Tarif : 28 €, 20 € et 15 €

Réservation : www.domaine-do-34.eu/billetterie et 0800 20 01 65

En savoir plus : www.festivalarabesques.fr et 04 99 77 00 17

 

Ambiance chaleureuse et musicale dans la pinède du Domaine d’O

Arabesques17

Sur le thème des Dames d’Orient, le festival Arabesques propose cette année de faire découvrir des grandes figures féminines du monde arabe.

Hommage à Warda El Djazairia, considérée comme l’une des plus grandes divas de la chanson arabe,  par l’ensemble algérien Dahabia en l’honneur de celle que l’on surnomme « la Rose algérienne ». Le groupe va offrir deux concerts avec chaque soir un répertoire différent de ses plus beaux chants, avec la chanteuse Amel Atbi et le chanteur Adel Daoud.Une création et une première date en France pour le lancement de l’édition 2017 d’Arabesques le mercredi 10 mai à 20 h au théâtre Jean Vilar.

A 20 h à l’Opéra Comédie les 15 et 16 mai.

Arabesques17-2

Portraits de Femmes d’Orient d’hier à aujourd’hui

Elles ont influencé l’histoire et forcé le destin du monde. Musiciennes et chanteuses, poétesses, penseuses, philosophes ou féministes, leur histoire hors du commun sera présentée à travers une programmation artistique pluridisciplinaire.

Pas moins de trois expositions mettant à l’honneur ces grandes figures de femmes :

Une exposition en partenariat avec l’Institut du Monde Arabe « Les grandes Dames de la chanson arabe » présentée au cœur de la Médina du Domaine d’O du 18 au 21 mai.

Une exposition « Les grandes Dames d’Arabesques » jusqu’ au 30 juin à l’aéroport Montpellier Méditerranée, rendant hommage à quelques unes des artistes féminines qui ont marqué le festival au fil des ans.

Une exposition photographique des œuvres de Laila Hida et Fatima Mazmouz, «Deux regards féminins dans la photographie contemporaine » exposées jusqu’au 10 juin à l’hôtel Mercure à Montpellier.

Arabesques17-3

 

En savoir plus : 04 67 60 60 60 et festivalarabesques.fr