cop21_5-1.jpg

Depuis 1990, le périmètre des zones urbaines a augmenté de 34 %, soit 2,3 % par an. Et c’est un problème… car cet étalement urbain entraine aussi l’allongement des déplacements et donc l’augmentation des gaz à effet de serre (GES).

Sans oublier la précarité énergétique des ménages habitant en périphérie et consommant beaucoup de carburant pour leurs déplacements.
D’où l’idée de favoriser des projets d’habitat dont l’implantation et la densité en habitants permettent de limiter la consommation énergétique (lire épisode 3).

Le Département le fait grâce à Hérault Habitat et Hérault Aménagement. Et il aide aussi les communes à entrer dans cette approche, notamment par le financement d’études, par l’avis donné sur les Plans locaux d’urbanisme (PLU) et les Schémas de cohérence territoriale (SCOT) et par des appels à projet innovants comme « Habiter sans s’étaler », porté par le Département et le CAUE. Dernière commune lauréate : Montarnaud… où habite justement Martine.

Rendez-vous le 9 décembre sur herault.fr pour l’épisode n°6 :
« Je partage et je consomme local »

Une journée éco-citoyenne en Hérault, en moins de 2 minutes :
Chargement du lecteur vidéo ...