Vous êtes ici

Retrouvez la séance publique du Conseil départemental en replay

Date: 
23/11/2015

Suite aux dramatiques attentats du 13 novembre 2015 à Paris et aux journées de deuil national, Kléber Mesquida, président du Département de l'Hérault, député, a reporté la séance publique au lundi 23 novembre.

L’Assemblée départementale s'est réunie à l’Hôtel du Département de Montpellier. L’occasion pour les 50 conseillers départementaux de débattre de nombreux sujets relatifs aux compétences obligatoires ou volontaristes du Département. Au coeur des débats ce mois-ci : le renforcement de la coopération entre le Département de l’Hérault et la Région Languedoc-Roussillon.

Mesures de sécurité post-attentats : En raison de l’état d’urgence décrété par le Président de la République, veuillez noter que l’accès à la tribune du public se fera après vérification des cartes d’identité.

Retrouvez le replay de la session publique du 23 novembre ici :

Session publique du Conseil départemental de l... par Departement-Herault

Retour sur la session publique du Département

Lundi 23 novembre, lors de la session publique de l’Assemblée départementale, Kléber Mesquida, Président du Département et Député de l’Hérault a débuté la séance par une minute de silence en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.
En raison de cette dramatique actualité et des journées de deuil national décrétées par le Président de la République, Kleber MESQUIDA avait décidé de reporter la séance publique du Conseil Départemental initialement programmée le lundi 16 novembre : « Le moral n’étant pas à l’étude des dossiers départementaux. Par ailleurs, j’assistais au Congrès du Parlement à Versailles, en ma qualité de Député, où le Président de la République François Hollande devait s’exprimer.»
C’est avec beaucoup d’émotion que le Président du Département s’est adressé à ses « pairs » et au public : « notre jeunesse a été touchée de plein fouet, la liberté qu’ils avaient a été fauchée par le terrorisme aveugle, sanglant », une tragédie lui rappelant les pires moments de sa jeunesse algéroise « Je mesure pleinement ces traumatismes, je l’ai moi-même vécu, je l’ai connu à Alger et j’en garde un souvenir terrible ». Le Président du Département a profité de ce moment pour saluer le travail des forces de l’ordre, policiers et pompiers, mais aussi de tous les citoyens volontaires qui ont apporté leur aide aux victimes.
Revenant ensuite sur le Congrès extraordinaire réuni à Versailles par le Président de la République le 16 novembre, Kléber Mesquida s’est félicité « de la force et de l’unité dont on fait preuve les représentants de la nation lors de ce Congrès », au cours duquel ont eu lieu « des échanges de grande intensité, des moments forts, et la fierté de pouvoir dire que la représentation nationale s’est montrée digne et unie ».
Dès le lendemain, les préfets ont réuni l’ensemble des maires de leur territoire pour décliner les mesures prises par l’Etat.

Renforcement de la coopération entre le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon

Kléber Mesquida a présenté les grandes lignes du Contrat de Plan Etat/Région (2015-2020) dans lequel 218 M€ seront investis sur 5 ans sur le territoire héraultais et répartis de la façon suivante : 160 M€ par Département de l’Hérault, 43 M€ de l’Etat et 15 M€ de la Région. L’occasion pour le Président du Département de remercier tous ceux qui ont oeuvré à la réalisation de ce Plan, en premier lieu, le Président de Région Languedoc-Roussillon, Damien Alary, avec qui il « partage le même esprit de gouvernance dans des intérêts de territoires » et les services des deux collectivités pour leur travail collaboratif.
L'Etat, la Région Languedoc-Roussillon et le Département de l’Hérault, principaux investisseurs publics sur notre territoire, ont décidé de signer une convention d’application financière pour accompagner le contrat de plan Etat/Région (CPER) 2015-2020. Cette convention constitue un acte majeur pour l’aménagement du territoire héraultais. Elle a été précédée d’un long travail d’échange entre services de l’Etat, de la Région et du Département pour que soient intégrées les principales politiques publiques départementales sur le territoire : infrastructures pour la mobilité, très haut débit, transition énergétique, culture et patrimoine.

En complément, les deux institutions ont également bâti un projet de contrat triennal 2015-2017 afin de coordonner leurs actions autour de l’égalité des chances (soutien à l’association Sortie Ouest, mutualisation de la construction du nouveau gymnase de Lodève pour lequel la Région apportera un financement de 1M€…) et le désenclavement et l’aménagement durable du territoire pour lequel la Région viendra apporter son concours à hauteur de 2,53 M€ (gestion de la ressource en eau caractérisée par le projet Aqua Domitia pour lequel le Département apporte une contribution de 1,5 M€ pour la tranche de travaux 2015, désenclavement du territoire par le biais d’importantes opérations routières telles que le LIEN Saint Gély – Bel Air, la déviation est de Montpellier, la déviation de Castries…). Ce sont ainsi 62 projets qui sont inscrits au titre de la programmation 2015 du contrat 2015/2017 dont 24 M€ financés par la Région et 12 M€ par le Département de l’Hérault.

Précisions sur l'avenue de l'Europe à Montpellier

Suite aux différentes publications parues dans la presse sur l’Avenue de l’Europe à Montpellier, Kléber Mesquida a souhaité apporté des précisions sur cet aménagement montpelliérain. A ce jour, elle n’est pas en état d’être ouverte à la circulation (il manque le revêtement définitif, il reste des tampons de regard qui ressortent…) car des chantiers de construction de logements qui l’entourent sont en cours ou ne sont pas encore sortis de terre. D’où vient le problème ? Kléber Mesquida l’explique ainsi : « L’avenue de l’Europe est une voirie communale qui dessert la ZAC de pierrevives qui est, elle, portée en maitrise d’ouvrage départementale.
Le projet de l’ancienne municipalité et des concepteurs de la ZAC était de relier les deux quartiers, en faisant transiter la circulation à travers le nouveau quartier pierrevives. Si l’idée sur le papier semblait séduisante, elle n’est pas pragmatique car les flux de circulation sont très importants. Cela donne aujourd’hui des carrefours surchargés avec l’avenue de l’Europe barrée. »
Aussi, Kléber Mesquida après s’être rendu sur place a demandé au directeur général des services du Département et au directeur des routes, d’accélérer l’exécution définitive de la couche de roulement de la voierie de la ZAC pour qu’elle puisse être livrée à la Ville rapidement, comme cela est prévu dans le cahier des charges. Ajoutant que « la Ville, seule compétente en matière d’organisation de la circulation, décidera ensuite soit de rouvrir l’avenue de l’Europe, soit de la façon de gérer les voies de la ZAC : sens unique, double sens, etc. »

Soutien au restaurant d'insertion Mon cuisinier - Zac pierresvives

La SCIC (société coopérative d’intérêt collectif1 ) Mon Cuisinier, implanté provisoirement sur la ZAC pierresvives, est un restaurant d’insertion. Soutenu par le Département de l’Hérault depuis son installation, il a pour objectif d’accueillir des personnes en situation d’exclusion et de les accompagner vers un emploi durable dans une entreprise traditionnelle. Après un deuxième exercice satisfaisant, l’année 2015 est déterminante pour ce restaurant qui s’apprête à quitter ses locaux provisoires pour s’implanter au cœur de la ZAC pierresvives dans des locaux de 170 m2, mieux adaptés, dont la maîtrise d’ouvrage sera confiée à Territoire 34. L’assemblée départementale s’est exprimée en faveur de l’accompagnement de ce projet pour une ouverture du futur établissement au 1er janvier 2016.