Plan Climat Hérault 2013-2018 : Quelles dynamiques engager ensemble ?

Le Conseil général de l’Hérault a élaboré et voté son Plan Climat Énergie Territorial (PCET) en Mars 2013.
Face au défi climatique, l’appropriation de ces enjeux par les héraultais constitue un facteur déterminant dans la mise en oeuvre des orientations du Plan Climat Hérault. Cette nécessaire communication auprès du public fait l’objet d’une des 16 actions du PCET.

Le 27 novembre 2013 avait lieu à l'hotel du Département une journée de formation afin de co-construire avec les associations d’éducation à l’environnement les bases d’une pédagogie sur les enjeux du PCET du Département en direction des publics héraultais.

MP-plan-climat1.jpg
Monique Pétard, vice-présidente du Conseil général de l'Hérault, déléguée à l’environnement, au développement durable et à l'agenda 21, a rappeller en introduction à cette journée les objectifs, les enjeux du PCET, ainsi que ses obstacles :

Audio placeholder

Le matin s'ensuivit une présentation du "PCET : les enjeux de l’adaptation aux changements climatiques ?" par Michel Pieyre, chargé du Plan Climat Hérault du Conseil général de l'Hérault, puis une présentation de l'approche psychologique des phénomènes de communication par Nathalie Blanc, directrice du Département de psychologie à l’Université de Montpellier 3.

L'après-midi, des ateliers thématiques permettaient aux participants de prendre part aux débats et d'échanger leurs idées.

- Atelier n°1 : Milieu urbain / Énergie

La population vit majoritairement en ville. Le changement climatique pourrait affecter les conditions de vie urbaines (inondations, canicules, ilots de chaleur urbains…) : comment inventer une ville résiliente aux effets du changement climatique ? Pour l’énergie : le coût de l’énergie va peser plus lourdement sur le budget des citoyens consacré aux déplacements et au chauffage : quel discours et quelles actions élaborer pour favoriser l’anticipation de cette contrainte énergétique ?
- Atelier n°2 : Littoral
Avec 90 kilomètres de linéaire côtier le département de l’Hérault est déjà confronté à l’érosion de son littoral et à la montée lentes des eaux de la méditerranée : comment favoriser la prise de conscience de la mutation de cet espace et de ses incidences ? Comment relever le défi d’une permanence des activités liées à cette zone côtière ou d’une relocalisation de celles-ci sur la zone retro-littoral ?
- Atelier n°3 : Activités socio-économiques / Risques sanitaires
Le tourisme, l’agriculture et l’économie résidentielle portent l’emploi et la richesse relative de notre département : comment inventer une dynamique positive pour adapter ces activités aux modifications attendues du climat de l’Hérault ? Pour les risques sanitaires : quelle stratégie de prévention pour protéger les populations résidentes et les touristes ?
- Atelier n°4 : La ressource en eau
La ressource en eau est déjà rare sur notre département : comment demain, sous un climat plus chaud et plus sec, proposer aux habitants une eau de qualité tout en préservant les milieux naturels ? Comment sensibiliser les publics à cette raréfaction de la ressource et promouvoir des usages parcimonieux ? Comment développer des solidarités liées à la gestion de la ressource ?
- Atelier n°5 : Milieux naturels
L’Hérault est un point chaud de diversité biologique : comment permettre à cette diversité d’accompagner le changement climatique ? Comment associer les citoyens, les acteurs du territoire, les professionnels du monde agricole… à cet enjeu ?

En fin de journée, Monique Pétard faisait une synthèse de la journée et perspectives des enjeux de cet engagement pour le PCET.