Vous êtes ici

Paroles de mineurs. La vie de nos forçats d’antan

A l’occasion du travail d’inventaire du patrimoine minier du bassin houiller de Graissessac, réalisé par Le Parc naturel du Haut-Languedoc*, nous donnons la parole aux rares anciens mineurs qui peuvent encore témoigner aujourd’hui de la vie de la mine.

Rencontre avec Albert Villemagne, 96 ans, et Dieudonné Godia, 85 ans, au fameux Grand Café de Camplong** que la famille Joucla a tenu sur plusieurs générations, classé café historique, lieu de vie et mémoire de toute une communauté centrée sur la vie de la mine :

> Dieudonné Godia, 85 ans, a commencé à 15 ans et est resté 34 ans dans la mine :

> Comment était la vie à la mine ?

 

> Les premiers jours d'Albert Villemagne, 96 ans, dans la mine à l’âge de 14 ans :

    > Cette vie était-elle difficile ?

      > Comment se passait une journée type ?

        > Y avait-il parfois des accidents et des morts ?

          > Vous aviez d’autres activités à côté ?

            > Albert Villemagne, à 96 ans, a toujours l’esprit vif et l’œil qui pétille ! Plein d’humour, il aime chanter sa vie !

              * Il s’agissait de repérer et d’étudier les vestiges de l’activité minière sur l’ancien bassin houiller regroupant dix communes : Le Bousquet d’Orb, Camplong, Graissessac, St-Etienne-d’Estrechoux, St-Gervais-sur-Mare, St-Geniès-de-Varensal, La Tour-sur-Orb, Castanet-le-Haut, Rosis et Lunas. Des dossiers documentaires ont été réalisés sur chacun des 99 sites identifiés, et sont consultables au centre de ressources documentaires de la Maison du Parc à Saint-Pons-de-Thomières ou sur www.parc-haut-languedoc.fr

              ** Le grand café de Camplong :

              camplong-cafe.jpg