En vous promenant à Combes, dans le canton de Saint-Gervais-sur-Mare, vous vous retrouverez peut-être à l'orée d'une étrange forêt, digne d'un paysage de film de Tim Burton... Par-ci, par-là, des stèles commémoratives se dressent parmi les cèdres et les pins. A l'extrêmité de cette forêt, changement de décor avec un paysage de moyenne montagne évoquant l'île de beauté...

Un peu d'histoire...
Au début des années 1930, des inondations ravagent une partie du sud-ouest de la France, notamment l'Hérault. Afin de prévenir ce genre d'intempérie, l’association des Ecrivains-Combattants et le Touring-Club de France ont l'idée de reboiser la forêt des écrivains combattants, située sur les communes de Combes et Rosis. Mille arbres y seront ainsi plantés protègeant les sols contre l’érosion et limitant la torrentialité des pluies.

D'une pierre, deux coups ! 
L'association des Ecrivains-Combattants profite de ces aménagements pour honorer la mémoire des écrivains qui ont défendu la France lors de la première guerre mondiale. Elle fait graver leurs noms sur des bornes de la forêt. Le 13 juillet 1952, l'Etat devient propriétaire de la forêt : elle est aménagée en site de promenade, et les noms d'écrivains combattants décédés lors de la seconde guerre mondiale y sont ajoutés.

Qui sont ces écrivains ?
Au total, 560 noms d’écrivains. Parmi eux, 65 écrivains dont certains hommes de lettres célèbres comme les Français Paul Drouot, Charles Péguy, Alain Fournier, Pierre Brossolette, Pierre Leroy-Beaulieu, Antoine de Saint-Exupéry, Robert Desnos… et des écrivains étrangers, ressortissants de pays alliés, dont les poètes John Mac Crac (Canada) et Alan Seeger (États-Unis) ainsi que le romancier Gabriele D'Annunzio (Italie).

Promenons-nous dans les bois...

 

Réhabilitons-la !
Depuis 25 ans, la forêt était laissée à l'abandon, faute de moyens... Son intérêt est pourtant indéniable ! D'abord par sa situation puisqu'elle fait partie du Caroux-Espinouse, massif extrêmement fréquenté, proche de la station thermale de Lamalou-les-Bains, et de plusieurs centres de rééducation. Ensuite, par sa biodiversité : la forêt abrite une faune et une flore abondantes (pins, châtaigniers, chênes) et parfois exceptionnelle… C’est le cas d’une variété de cèpes. Sans oublier, sa dimension culturelle et patrimoniale (stèles, escalier monumental, dolmens), ni son rôle de protection des sols contre l’érosion et de limitation du ruissellement lors des précipitations.

Autant de raisons qui ont poussé les trois propriétaires publics de ce massif (Etat - ONF, commune de Combes, commune de Rosis) et le Département de l’Hérault à vouloir réhabiliter la forêt.

Trois objectifs : donner au massif une dimension environnementale (protection et mise en valeur du milieu, défense contre les incendies), sociale (accueil du public, pédagogie, place du handicap, développement de la lecture…) et économique (développement d’activités et de prestations, offre touristique diversifiée, etc.)


Un comité de pilotage, présidé par le premier vice-président du Conseil général, a été mis en place pour initier, coordonner et suivre les actions à mener. Il associe le Département en tant que financeur potentiel pour tout ou partie des actions engagées, les communes de Rosis et de Combes, l’ONF, le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, Hérault Sport, des associations locales (office du tourisme de Lamalou, ONAC, association "enfant lire"...), etc.

Fin des travaux prévue en 2015.

D'ici là, si vous passez dans le coin, allez y faire un saut ! Laissez-vous envoûter par le charme de cette forêt unique en son genre...


Quelques exemples d'actions validées par le comité de pilotage depuis 2008

- amélioration du réseau routier départemental desservant la Forêt des Ecrivains Combattants (signalétique bus, rectification virage Logis Neuf...)
- réfection de l’escalier de la forêt
- réfection de la stèle et du monument de La Croix de Guerre
- création d’un sentier de découverte et d’interprétation de l’environnement
- création d’un espace forestier pédagogique
- conception, réalisation et installation de deux tables d’orientation
- création d’un parcours permanent d’orientation (label ESO : Espace Sport Orientation)
- amélioration du parcours de santé de Combes
- aménagement d’un sentier de promenade pour personnes à mobilité réduite et personnes malvoyantes
- accessibilité des aires de pique-nique aux personnes handicapées
- protection des dolmens
- protection des pierres gravées
- etc.